Turquie : accusée “d’activités terroristes”, la romancière Asli Ergodan a été acquittée

Asli Ergodan

La romancière turque Asli Erdogan a été acquittée par un tribunal d’Istanbul vendredi. À la suite de sa collaboration avec le journal pro-kurde Ozgür Gündem, elle était accusée de “tentative de porter atteinte à l’intégrité de l’État” et “d’appartenance à un groupe terroriste”. Malade, elle n’a pas assisté à l’audience. 

Le tribunal a acquitté la romancière des accusations de “tentative de porter atteinte à l’intégrité de l’État” et d'”appartenance à un groupe terroriste”, et ordonné l’abandon des poursuites pour “propagande terroriste”, selon une correspondante de l’AFP.

Ce procès était très suivi par les ONG et les observateurs étrangers qui y voyaient un symbole de la dérive autoritaire du pouvoir turc après une tentative de coup d’État visant le président Recep Tayyip Erdogan en juillet 2016.

Auteure de plusieurs romans traduits à l’étranger, lauréate 2018 du prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes, Asli Erdogan était jugée pour avoir collaboré au journal pro-kurde Ozgür Gündem, fermé par décret en 2016. 

Les autorités turques accusaient Asli Erdogan d’avoir aidé, en collaborant à Ozgür Gündem, le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), groupe qualifié de “terroriste” par Ankara.

Réagir sur l'article

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom