La Messagerie Cryptée Telegram Piratée

Telegram

La messagerie cryptée Telegram a été victime d’une cyberattaque majeure qui semble provenir de Chine a annoncé jeudi son cofondateur sur Twitter, faisant le lien avec les troubles politiques en cours à Hong Kong.

L’application a été largement utilisée ces derniers jours par les manifestants à Hong Kong pour échapper à la surveillance en ligne et coordonner leurs actions contre un projet de loi controversé visant à autoriser les extraditions vers la Chine continentale.

Telegram a annoncé mercredi soir subir une “puissante” attaque par déni de service (DDoS) — qui consiste à inonder un serveur de requêtes inutiles pour le submerger — et indiqué que de nombreux utilisateurs pourraient rencontrer des problèmes de connexion.

Ces requêtes provenaient principalement de Chine, selon le cofondateur russe de Telegram, Pavel Dourov, qui a fait le lien avec la situation à Hong Kong.

Basée à Dubaï, La messagerie Telegram, utilisée par plus de 200 millions d’utilisateurs dans le monde, offre une confidentialité élevée pour l’échange de messages texte, de photos et de vidéos et permet d’effectuer des appels vocaux cryptés. Ses “chaînes” permettent également à un utilisateur de diffuser des messages à un grand nombre d’abonnés.

(AFP)

Réagir sur l'article

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom