Qui est kamel Morjane, Le Chef du Gouvernement par Intérim?

kamel Morjane

kamel Morjane est né le 9 mai 1948 à Hammam Sousse.Juriste de formation (maîtrise en droit public de la faculté de droit de Tunis), diplômé de l’École nationale d’administration et de l’Institut de hautes études internationales de Genève (IUHEI), il est également diplômé de l’université du Wisconsin et de l’Académie de droit international de La Haye

Il fut Ministre de la Défense de 2005 à 2010 puis ministre des Affaires étrangères de 2010 à 2011, il est ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration et des politiques publiques depuis 2018.

Deux jours après la fuite du président Zine el-Abidine Ben Ali en Arabie saoudite, Kamel Morjane lui livre un passeport diplomatique, arguant son statut d’ancien président de la République, ainsi qu’à sa femme Leïla et ses deux enfants mineurs. Une semaine plus tard, il annule ces passeports suite aux poursuites judiciaires initiées contre l’ancien couple présidentiel par le ministère de La Justice.

 Kamel Morjane était membre du RCD : il siège en effet au comité central du parti à partir du congrès du Défi, tenu du 30 juillet au 2 août 2008, et intègre son bureau politique le 26 janvier 2010.

Il quitte  le RCD le 20 janvier 2011 puis présente sa démission du gouvernement d’union nationale le 27 janvier. Le 1er avril, son nouveau parti, L’Initiative, est légalisé ; il obtient cinq sièges à l’assemblée constituante lors des élections du 23 octobre 2011. Le 1er décembre 2013, il fusionne avec d’autres partis, principalement Al Watan de Mohamed Jegham, au sein d’Al Moubadara dont il devient le président et qui remporte trois sièges à l’Assemblée des représentants du peuple lors des élections législatives de 2014.

Le 13 septembre 2014, il annonce sa candidature à l’élection présidentielle, qu’il dépose le 20 septembre ; il remporte finalement 1,27 % des voix et se classe sixième parmi les 26 candidats.

Le 13 juillet 2016, il fait partie des signataires de l’accord de Carthage, document censé ouvrir la voie à la formation d’un gouvernement d’union nationale.

Le 5 novembre 2018, il est désigné ministre de la Fonction publique dans le gouvernement de Youssef Chahed. Le 12 novembre, les députés de l’Assemblée des représentants du peuple accordent la confiance à sa désignation. En novembre, il est désigné membre du conseil d’administration du fonds de la Paix de l’Union africaine.

En avril 2019, il est proposé pour être le candidat de son parti à la prochaine élection présidentielle. Le 22 mai, il annonce la fusion d’Al Moubadara avec Tahya Tounes et se voit nommé président du conseil national de Tahya Tounes le 24 mai suite à la signature officielle de l’accord de fusion. Le 22 août, le chef du gouvernement Youssef Chahed, candidat à l’élection présidentielle du 15 septembre, lui délègue ses pouvoirs selon les termes de l’article 92 de la Constitution.

 

Réagir sur l'article

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom