Irak : Les Recettes Pétrolières au plus Haut depuis Novembre

recettes pétrolières

Les recettes pétrolières irakiennes ont dépassé les 7 milliards de dollars en avril, un record depuis près d’un semestre pour le deuxième producteur de l’Opep qui n’a pourtant pas augmenté ses exportations, a annoncé samedi le ministère du Pétrole.

En avril, l’Irak a exporté près de 104 millions de barils pour 7,02 milliards de dollars, soit quasiment le même nombre de barils qu’en mars (104,7 millions) vendus alors pour 6,7 milliards de dollars, selon les chiffres officiels.

En octobre, Bagdad avait dégagé 7,9 milliards de dollars de la vente de 107,8 millions de barils, un chiffre qui avait plongé à 6,1 milliards pour 101 millions de barils le mois suivant.

Portés notamment par les sanctions américaines sur le pétrole iranien et les combats en Libye, les prix du pétrole ont atteint des sommets ces dernières semaines avant de connaître ces derniers jours leur plus forte baisse de l’année.

L’Irak, dont le pétrole représente l’unique source de devises étrangères et près de 90% des recettes publiques, a limité ces derniers mois sa production conformément aux instructions de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Cinquième producteur et exportateur mondial avec une capacité de production de 4,6 millions de barils par jour, le pays n’a ainsi exporté en mars que 3,4 millions de barils par jour, en raison des réductions décidées pour soutenir les cours du pétrole.

Mais il se dit régulièrement prêt à exporter des centaines de milliers de barils supplémentaires chaque jour, notamment pour renflouer son budget toujours en fort déficit après des années d’effort de guerre contre les jihadistes.

Réagir sur l'article

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom