Interview avec la Pilote Drag Racing.. La Championne Tunisienne Nour Ben Dhia

Nour Ben Dhia
L’équipe 30 minutes Sport suivait de proximité l’activité des clubs de sports mécaniques en Tunisie et a focalisé son attention sur un profil prometteur au sein du club REVTeam de sport automobiles, la jeune dame Nour Ben Dhia, pilote “Drag Racing” 1.6L. Une future championne qui se prépare à représenter le sport féminin Tunisien en Egypte dans le cadre de la Round2 du Rev It Up Speed Test, le 26 Septembre au Caire; Le spécialiste en presse sportive, notre coéquipier Mohamed Draoui, a décidé de réaliser un interview avec cette découverte avant qu’elle parte à son aventure fin Septembre.
 
  • Nour Ben Dhia une jeune dame Tunisienne âgée de 25 ans, Peintre, photographe, architecte et pilote Rallye terrain; qu’est ce qu’on a oublié de dire?

Merci pour cette introduction. Je pense que vous avez bien cherché pour pouvoir trouver
ces informations! Peu sont les personnes qui savent que j’ai exposé dans plusieurs
vernissages auparavant avec mes collègues du « Lycée Pilote des Arts » et on a même eu un
prix international.
Je suis passionnée par les arts puisque j’adore être libre et exceptionnelle; l’art plastique, la
photographie et l’architecture sont toutes des disciplines artistiques dont on a besoin de
créativité et d’imagination..
Quant au sport automobile je suis plutôt pilote en « Drag Racing » pour bien préciser…

  • Comment classeriez vous ces étiquettes, c’est à dire si je vous demande de vous présenter vous allez me dire: Nour la pilote ou Nour l’architecte ou bien autre chose?

Je dirais “Nour l’architecte pilote”… Je garde toutes les deux sur le même niveau d’ailleurs;
je suis en phase terminale à l’École Nationale d’Architecture et d’Urbanisme (ENAU) et mon sujet
de mémoire est un autodrome dédié au circuits de courses… J’essaie d’unir les choses que
j’aime le plus et les faire avec amour.

  • Ça vous épuise pas que vous soyez tout ce mélange? vous vous trouvez dedans?

Alors cette question est pertinente et ça reflète ma passion envers cette activité.
C’est évident que ce n’est pas facile de trouver le temps pour tout faire, surtout que j’ai
d’autres activités associatives. Après tout on est des êtres humains et on ne peut pas tout
faire, donc à un certain moment je revois le classement de mes priorités. Par contre, je
peux vous dire le secret derrière; ” C’est quand on fait ce qu’on aime ça ne peut jamais
être fatiguant”.

  • Beh, je vais vous montrez des photo… parlez moi de ça…

Bah tout les deux au même temps… Le pilotage est l’art de conduire non ?!

Le cerise sur le gâteau.

Un nouveau défi à relever.

  • Qui a trouvé de l’élan avec l’autre RevTeam ou Nour Ben Dhia? c’est à dire qui a vraiment trouvé sa ligne avec l’autre…

Franchement je me sens très fière d’être avec l’équipe des champions avec le Drift King
“Nassim Saad”, le champion du challenge “Imed Smaoui”, les champions du Run “Seifeddin
Miladi” en catégorie 2.0l, “Moez El Hadef”, “BoBo” en catégorie 3.0l, le champion du Rallye
“Aymen khlifi”, je ne peux pas nommer tout le monde mais je pense que vous aviez eu l’idée
sur le calibre des pilotes du club REVteam; on est presque toujours sur les podium des
compétitions des sports automobiles en Tunisie.

C’est évident que pour garder cette performance au sein du club on exige un certain
niveau de professionnalisme, tant que pour les pilotes que pour les autres membres.
Chaque membre doit bien accomplir sa tâche… Mon recrutement était dans des
circonstances un peu critiques, puisque je venais de quitter mon ancien club avec la
décision de débuter ma première saison compétitive et je n’avais pas suffisamment le
temps pour passer par la procédure de recrutement ordinaire, mais les REVers ont cru en
moi et ils m’ont encouragé. De ma part je suis entrain de m’améliorer et me développer
pour être toujours à la hauteur de leurs intentions et bien sûr c’est aux REVers de
témoigner mon impact sur l’équipe et au public d’évaluer l’impact de ma participation sur
l’image du club; là je parle aussi de la sélection féminine du club puisque je suis la
première femme à rejoindre le REVteam.

  • RevTeam, y a pas que toi pilote féminin non? est ce que vous vous considérez gâtée par vos coéquipiers?

Effectivement je suis l’unique pilote féminin au REVteam et c’était une décision de l’équipe
de me garder comme seul pilote féminin jusqu’à ce moment, du coup c’est un peu normal
que je suis un petit peu gâtée.

Dieu merci que je me trouve entourée de bonnes personnes surtout que je suis en début de
carrière et j’ai besoin d’encadrement; là je parle des coulisses lors des entrainements et
préparations… Je trouve souvent les REVers à mes côtés au meilleur et au pire, d’ailleurs au REVteam on partage les moments difficiles lors des pannes techniques ou accidents et on fête ensemble les victoires… Avec le temps on oublie qu’on est des coéquipiers et on se sent en famille. Pour moi, je me sens chanceuse d’avoir 29 frères, le nombre des coéquipiers.

  • L’actualité: La “2nd Round Rev It Up Drifting Competition” en Egypte le 26 & le 27 Septembre courant, et plus précisément vous êtes concernée dans le même cadre par la “4th Round Rev It Up Speed Test “?! Votre Rdv le 26 Septembre, avec quel challenge vous partez?

Bah je n’ai jamais imaginé que la réaction des gens qui me suivaient allait être aussi
encourageante. Dès que les organisateurs ont annoncé ma participation je reçois
quotidiennement des messages très motivants et ça me pousse à tout faire pour avoir un
résultat honorable pour notre pays..
Pour moi la compétition du « REV IT UP » est une nouvelle occasion pour démonter que la
femme tunisienne est capable de s’imposer dans tous les domaines et spécifiquement les
sports mécaniques.

  • Plus que 10 participantes de l’Egypte et une seule de la Tunisie, est ce qu’on est un peux en retard par apport aux pays arabes dans l’encadrement des femmes pilotes?

Le problème qui se pose en Tunisie c’est la nature du sport automobile en soit;
l’infrastructure représente un handicap majeur pour le développent de ce sport, même
avec les efforts de la FTA à travers l’organisations des événements pour stimuler le public,
reste timide en l’absence d’un circuit. Comme vous le savez qu’il n’existe aucune école de
pilotage de voitures de courses en Tunisie; donc soit qu’on a le soutien d’une équipe,
comme mon cas avec le REVteam, qui m’aident tant pour les entrainements sur piste que
pour les bases techniques et éthiques du jeu, sinon on ne peut rien faire sans une casquette d’encadrement. J’aimerais bien mentionner que ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir une telle équipe collaborative comme la mienne.

  • Hend Cahouech, ça vous dit quoi le nom?!
    Est ce que vous comptez dépasser ce qu’elle a réalisé durant sa carrière de pilote Rallye ou que ça reste un hobby sans horizons claires pour vous?

Une « Success Story »; une référence dans le monde du Rallye et un modèle inspirant.
Bon, on ne peut pas vraiment comparer entre nous deux, d’ailleurs on ne pratique pas sur
la même discipline, mais je suis certaine que pour moi le sport automobile ne peut pas être
perçu en tant que “simple hobby”; je suis encore au début de carrière ça c’est certes mais
j’ai les idées claires pour le chemin que je vais suivre…«Step by Step».

  • Beh dites moi déjà! vous vous voyez ou dans 5 ans d’aujourd’hui?

Je ne vais pas parler trop des détails mais dans 5 ans vous allez me trouver dans une autre
discipline en sport automobile…
Pour l’architecture j’aurais mon doctorat.
Pour le côté personnel, franchement je n’ai pas encore les idées claires mais j’essaie de
profiter de chaque jour sans trop penser au futur.

  • La famille, ça leur gène pas le fait que vous soyez pilote Rallye?

Je dirais plutôt inquiétude… On ne peut pas parler de sports mécaniques et comment
exploiter les limites de l’automobile et dire rien ne va m’arriver ; le risque est toujours là..
Donc je comprends leur souci surtout au début. Mais bon, dès que mes parents ont assisté a
une de mes courses et ils ont vu les mesures de sécurité, mon équipe REVteam qui me
supporte, ils se sont sentis rassurés… hahaha… je me rappelle qu’à la fin de cette journée,
ma mère criait et applaudissait, mon père me prenait en photo… je n’ais jamais était si
contente comme cette journée! Ma soeur assiste parfois aussi aux courses…
Finalement ma famille m’encourage souvent et ça me donne plus d’énergie. ça me pousse à exceller afin de leur rendre toujours fiers de moi tant pour mes études que pour mes
compétitions.

  • Amour, Je ne sais si vous aviez déjà quelqu’un dans la vie mais, vous aimeriez que votre
    conjoint soit un pro des sports mécaniques ou que vous êtes indifférente par apport à ça….

Hemmmm… avoir une relation avec tout mes activités n’est pas aussi facile!! Il arrive que je ne trouve plus le temps pour sortir même avec mes amis! Ou peut être que je n’ais pas
encore rencontré la bonne personne donc je ne sais pas comment ça va se passer…
ça sera mieux si on partage les mêmes préférences mais bon la diversité fait la richesse donc il suffit qu’il soit compréhensif, qu’il me soutien et qu’on s’aime c’est le plus important.

  • Un petit mot aux jeunes dames qui ont de l’adrénaline pour les sports mécaniques et qui n’ont pas eu jusqu’à ce moment le courage d’y foncer, qu’est ce que vous leur dites?

Courage! Courage! Il suffit d’avoir le courage pour prendre le premier pas. Ne laissez pas la
peur vous empêcher de vivre ce que vous aimez faire… Mais! Je vous recommande de bien
choisir le club que vous allez rejoindre. Soyez vigilantes parce que votre sécurité est la chose la plus primordiale.

30Minutes- Med Draoui

Réagir sur l'article

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom