Huawei de nouveau inculpé aux États-Unis pour vol de secrets industriels

Huawei

Le parquet fédéral américain a annoncé, lundi, trois nouveaux chefs d’inculpation à l’encontre de Huawei, désormais inculpé de vol de secrets industriels et de contournement des sanctions contre Pyongyang. Le géant chinois des télécoms dénonce des accusations “infondées”.

Selon les services du procureur, Huawei et plusieurs de ses filiales se sont livrés au vol de secrets industriels entre 2000 et 2020. L’équipementier est notamment accusé d’avoir tenté de recruter des salariés d’entreprises américaines de télécommunications, obtenant d’eux, au passage, des informations technologiques. Ces données lui ont permis de mettre au point des produits similaires à ceux de ses concurrents, commercialisés à des prix de vente moindre, selon l’acte d’accusation. 

En 2013, Huawei aurait ainsi lancé un programme interne offrant des primes aux employés qui obtiendraient des secrets industriels de concurrents.

Réagir sur l'article

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom