France / Covid-19 : levée des restrictions de déplacements le 3 mai

Les restrictions de déplacements liées au confinement en France, seront levées dès le 3 mai, a annoncé jeudi en conférence de presse, le premier ministre Jean Castex.

La limite de 10 kilomètres autorisés pour se déplacer, sera supprimée, au même titre que les attestations de déplacement.

Le plan de déconfinement élaboré par l’exécutif continue d’être esquissé au fil des jours avec une première étape maintenue pour le 26 avril avec le retour en classe, des élèves de primaire et de maternelle.

Quant aux commerces et établissements culturels toujours fermés, Jean Castex a fait savoir qu’ils pourraient, sous conditions, à nouveau accueillir du public « à la mi-mai ».

Cependant, malgré l’allègement annoncé des restrictions, le gouvernement appelle à la plus grande vigilance.

« La situation s’améliore, (…) le pic de la troisième vague semble derrière nous » s’est félicité Jean Castex, tout en précisant que le pays fait « face au variant britannique, plus contagieux et plus difficile à combattre ».

S’agissant de la pression hospitalière, le nombre de patients en réanimation « a atteint un plateau » ces derniers jours.

Au niveau international, « un système de contrôle renforcé sera mis en place pour les personnes arrivant du Brésil, d’Argentine, du Chili, d’Afrique du Sud et d’Inde ».

Les passagers en provenance de ces pays devront fournir un test négatif de moins de 36 heures, contre 72 heures actuellement.

Ils seront également soumis à un isolement obligatoire et contrôlé, de dix jours.

« Avant l’embarquement, les passagers devront déclarer le lieu dans lequel ils effectueront leur quarantaine en France », a, par ailleurs, précisé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Les personnes soumises à cet isolement strict ne seront autorisées à sortir que de 10 heures à midi pour des motifs impérieux.

Pour rappel, en France, 5,4 millions de personnes ont été contaminées par la Covid-19, dont plus de 102 mille sont décédées.

(AA)

Réagir sur l'article

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom