Le Déficit de la Balance Alimentaire Triplé

Balance Alimentaire

Le déficit de la balance commerciale alimentaire de la Tunisie a triplé, à fin décembre 2019, par rapport à la même période de 2018, passant de 0,4 milliards de dinars à 1,4 milliard de dinars.

Selon des données publiées par l’Observatoire national de l’agriculture (ONAGRI), le taux de couverture est passé de 91,1% en 2018 à 75,3% en 2019. Toutefois, ce déficit que représente que 7,2% de celui de la balance commerciale globale.

L’organisation explique ce déficit par la hausse de la valeur des importations en particulier celles des céréales, suite à la hausse des prix, et la réduction du rythme des exportations de l’huile d’olive.

En fait, la valeur des exportations alimentaires a enregistré une baisse de 13%, pour se situer au niveau de 4,2 milliards de dinars, alors que celle des importations a augmenté de 5,4% (5,6 milliards de dinars).

Près de 51% de la valeur de nos exportations alimentaires est assurée par les produits de l’huile d’olive (32,6%) et des dattes (18,3%). Les pâtes alimentaires, les produits de la pêche et les huiles représentent respectivement 14,8%, 11% et 5,9% de nos exportations.

Pour ce qui est des importations, les céréales représentent plus de 40% d’entre elles. Il s’agit du blé tendre (15,7%), du maïs (10%), du blé dur (8%) et de l’orge (6,5%). Les huiles végétales et le sucre figurent aussi parmi les principaux produits importés, avec des parts respectivement de 9,4% et 8,4% de la valeur globale des importations tunisiennes.

A noter que les prix à l’importation des céréales ont connu une hausse de 15,9% pour le blé tendre, de 12,2% pour le blé dur et de 10,4% pour l’orge.

(TAP)

Réagir sur l'article

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom