►30 Minutes| Amine Lahiba 

Le plus grand salon de la restauration, de la pâtisserie, de l’hôtellerie et des nouvelles technologies, SIRHA, a accueilli, comme tous les deux ans, la Coupe du Monde de la pâtisserie. Aux côtés des chefs français, leaders en la matière, une équipe tunisienne commence à se faire sa place. Et ce, en dépit des moyens très réduits. Avec une volonté et une implication sans failles, le chef Faker Jlassi et son équipe ont montré au monde entier le potentiel énorme que possède le pays.
Niché au fond du plus grand salon du monde de la restauration, de la pâtisserie et de l’hôtellerie, et en marge du Bocuse d’Or, la Coupe du Monde de la pâtisserie a été l’occasion de mettre en exergue des talents tunisiens qui font aujourd’hui partie de la crème mondiale. 22 équipes, composées des talents les plus prometteurs de chaque pays, se sont réunies à Lyon pour une finale haute en couleur. Avec une ambiance qui nous a rappelé, l’espace d’un instant, la ferveur tunisienne, l’équipe menée par le Chef Faker Jlassi a fait bonne figure et a impressionné les spectateurs présents par centaines ce 22 janvier 2017. Outre le Chef Feker Jlassi, la sélection nationale est composée de Chef Wissem Eddine Essoufi, Chef Saïd Ali Ounalli, et Chef Ramon Kooli.
Comme à chaque Coupe du Monde depuis 2008, la Tunisie ne cesse de se démarquer dans cette prestigieuse sélection se qualifiant toujours parmi les 3 meilleures nations africaines. En dépit de moyens très limités et un soutien parfois défaillant, nos représentants essayent tant bien que mal de s’imposer et représenter dignement le pays. Financement du voyage, démarches administratives, entrainement et congés non payés… les Tunisiens doivent prendre tout en charge pour vivre leur passion. Tandis que d’autres événements sont totalement sponsorisés par les autorités, les pâtissiers luttent aujourd’hui pour se faire une place et attirer les jeunes vers un métier de plus en plus apprécié.
Rappelons que le concours de l’édition 2017 a été remporté par la France suivie de près par le Japon et la Suisse.

Réagir sur l'article

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez saisir votre nom